horizo.com
HORIZO.COM

Gorges d'Odulvai

Type:  Archéologie 

La note du voyageur: 17.2/20 (5 votes). votez



S'il y a un lieu qui peut être considéré comme le «berceau de l'humanité» c'est bien les gorges d'Olduvai, le site archéologique où ont été retrouvés les plus anciens outils connus à ce jour.
Une visite des gorges d'Olduvai suffit à elle seule pour oser se lancer dans une aventure en Afrique. Mais si vous êtes un explorateur infatigable, vous aimerez savoir que vous pourrez également profiter de votre séjour pour observer la faune de la plaine de la vallée du Grand Rift.


Gorges d'Odulvai

LE SITE

Ce site préhistorique est situé à l'est de la plaine du Serengeti (nord de la Tanzanie ) dans le bassin sec d'une rivière appartenant à la vallée du Grand Rift, et curieusement, sa découverte est accidentelle.

Le mot Olduvai vient du mot Massai "Oldupai", qui signifie "lieu du henequen sauvage", en raison de la présence de ces plantes dans toute la région et elles sont une source d'eau importante en période de faibles précipitations.

Il y a des millions d'années, la zone qu'occupe maintenant la gorge était un lac. Mais avec le temps et le mouvement des plaques tectoniques de la Terre, une série de dépôts de cendres volcaniques a été découverte, grâce à laquelle certains objets situés dans les environs ont été datés.

Un autre fait non moins curieux est que l'on pense avoir trouvé ici les plus anciens restes de la chasse à l'éléphant. Les outils en basalte et en quartz étaient quelques-uns des indices de la présence ancienne de l'homme.

Le site archéologique d'Olduvai comporte 7 couches successives de sédiments, dont la plus ancienne a environ 2 millions d'années et dans lesquelles on trouve des vestiges volcaniques des Olmoti.

Dans la couche suivante se trouvent les restes humains les plus anciens, datant d'il y a environ 1,8 million d'années, et comprennent des os de proies et des outils fabriqués à partir de quartz et de basalte. En revanche, les restes humains les plus récents trouvés à Olduvai datent d'il y a environ 15 000 ans, pendant le Pléistocène supérieur.

Ossements Gorges d'Odulvai

L'HISTOIRE

En 2014, des analyses ont été effectué dans la composition du sol. Toute la surface de ce site regorgeait de biomarqueurs de la végétation et de la faune qu'il contenait. Parmi eux, des marqueurs inattendus sont apparus, des lipides que certains microorganismes génèrent sous des températures élevées.

Les marqueurs lipidiques étaient les mêmes que ceux produits par une bactérie ( Thermocrinis ruber ), que l'on trouve couramment dans les milieux aquatiques très chauds, dont la température dépasse 80°C. Actuellement, on la trouve en abondance dans les sources chaudes . La présence de cette bactérie à ces endroits indiquait la présence d'eau très chaude.

Le fait que la présence d'hominidés se soit intensifiée à proximité de ces lieux signifie que, très probablement, ils savaient comment utiliser cette ressource. A l'origine, la découverte d'animaux morts en milieu thermal et cuits «naturellement» aurait pu inciter ces êtres humains à entamer délibérément leur incursion dans le monde de la transformation alimentaire avant leur consommation et que les premières cuisines naturelles avaient été des environnements thermiques.

Une telle découverte a révolutionné l'adaptabilité de ces premiers humains. En cuisant la viande, ils l'ont non seulement rendue plus digestible, mais ont également éliminé les bactéries potentiellement nocives. De même, en pouvant cuisiner, ils ont pu, pour la première fois, accéder à un univers de glucides dans les tubercules abondants qui contiennent les écosystèmes de savane où ils évoluaient.

LA DÉCOUVERTE

Un beau jour de 1911, l'entomologiste d'origine allemande Wilhelm Kattwinkel chassait un papillon rare dans la région, quand il est tombé accidentellement dans un ravin causant de graves blessures. Quand il se leva prêt à quitter cet endroit, il put voir des fossiles qui dépassaient d'une paroi rocheuse à côté de lui.

La découverte de Kattwinkel a été suivie d'une expédition dirigée par Hans Reck , qui a trouvé le premier squelette en 1913. Des fouilles ultérieures ont révélé la présence d'une soixantaine d'hominidés (Australopithecus et Homo Hábilis) et d'un grand nombre d'outils de pierre et d'os.

Depuis, plusieurs équipes d'archéologues se sont intéressées à ce site unique.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l'histoire d'Olduvai, nous vous recommandons de vous rendre au musée des gorges d'Olduvai. Se promener dans ses salles sera des plus instructifs !

Musée Gorges d'Odulvai


A suivre, vous trouverez des lieux qui méritent de s'y rendre et des activités à pratiquer. Certains sont accompagnés d'un article.

EXCURSION/VISITE CULTURE
Lieux Types Description Note Voir
Sources:xxxxxxx
Gorges d'Odulvai Archéologie Les gorges d’Olduvaï sont d’un grand intérêt pour les paléontologues et pour toute personne s’intéressant à l’histoire et l’évolution de l’homme. 17.2/20
votez
Gorges d'Odulvai
EXCURSION/VISITE NATURE
Lieux Types Description Note Voir
Sources:xxxxxxx
Parc Serengeti Faune&Flore Le plus ancien et le plus populaire des parcs tanzaniens, il communique avec le parc kényan de Masai-Mara. 18.2/20
votez
Parc Serengeti
Cratère du Ngorongoro Faune&Flore Le cratère du Ngorongoro, aujourd'hui éteint, mesure plus de vingt kilomètres de diamètre. Il abrite une faune représentative des animaux de la savane africaine. Cette réserve est un attrait touristique majeur du pays. 16.3/20
votez
ACTIVITÉ
Lieux Types Description Note Voir
Sources:xxxxxxx
Ascencion du Kilimandjaro Randonnée, Trekking, Andinisme Le Kilimandjaro, toit de l'Afrique, est l'un des hauts sommets du monde les moins difficile à atteindre. 18.3/20
votez